Agence immobilière en France

2014 : un marché immobilier en baisse

Du jamais vu depuis plus de 70 ans, les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont en baisse continue depuis la fin de l’année 2014.

Moins de 2% jusqu’à 15 ans de maturité, selon les chiffres publiés par l’observatoire Crédit Logement/CSA, les taux d’intérêt moyens des crédits immobiliers accordés aux particuliers sont tombés à 2,59 % en septembre 2014, contre 2,68 % en août.

Pour les emprunteurs, primo/secundo-accédants ou investisseurs, la période est donc très favorable pour demander l’obtention d’un prêt dans des conditions avantageuses. L’emprunt dans ces conditions (à un taux de 1.7%) est meilleur à l’utilisation des capitaux épargnés à des taux d’intérêt à 3%.

OTA 10 ans très bas

Le mouvement baissier des taux des crédits immobilier en 2014 s’explique à la fois par une demande soutenue de la part des emprunteurs et par l’orientation des taux directeurs.

En effet, au 21 octobre, les obligations assimilables du Trésor (OAT 10 ans) sont à un niveau sous les 1,30%, loin en dessous des moyennes mensuelles entre 2% et 3%. Et cela en dépit des souhaits de la banque de France en la personne de son directeur Christian Noyer d’une remontée des taux d’intérêt.

Marché immobilier en Île de France

Etre propriétaire ou locataire en Île-de-France est une question de choix, de moyens et de stratégies.

Cela dépend de la situation financière, du type de résidence qu’ion envisage acquérir (résidence principale ou secondaire), de l’apport personnel et des conditions de remboursement du ou des crédits immobiliers. Une seule certitude dans tout cela : les prix sont parmi les plus élevés en France.