Comment s’explique la tendance immobilière 2017 des bureaux franciliens ?

bureaux franciliens

Parmi les communes françaises qui se démarquent dans le secteur de l’immobilier d’entreprise actuellement, la région francilienne se distingue par la croissance rapide des investissements et le niveau des rendements. C’est peut-être même pour cette raison que les analystes qualifient l’année 2017 comme étant celle du bureau francilien. Mais comment l’Île-de-France a-t-elle réussi à afficher une si belle performance en quelques mois ? Quelles sont les opportunités d’investissement à saisir sur les lieux ?

Le marché des bureaux franciliens se porte toujours aussi bien

Au début de l’année, le volume des investissements et le nombre des transactions concernant la région francilienne ont annoncé une tendance croissante qui a de fortes chances de se poursuivre. Les placements ont, en effet, atteint un niveau colossal de plus de 19 milliards d’euros ce qui se traduit par une hausse de 14 % au niveau des échanges.

Le taux de rendement à ce moment-là était de 5 %. D’un côté, de grands projets de construction ont commencé. De l’autre, les investisseurs semblent être séduits par la situation avantageuse des immeubles en île-de-France. Et avec les conseils des courtiers en crédit immobilier, nombreux sont ceux qui ont su choisir des biens adaptés à leurs besoins. Pour en bénéficier, les futurs acquéreurs peuvent trouver les détails des services ici.

Durant les premiers mois, le marché affiche une légère amélioration. Mais ce n’est qu’en entamant le second trimestre qu’on a pu constater une large performance. Les statistiques montrent que le PIB francilien s’est accru de 1,6 % et que les transactions ont augmenté de 4 %. Cette croissance est due à la forte progression des activités qui se portent sur les grandes surfaces supérieures à 5 000 m².

Les chiffres indiquent une hausse de plus de 18 % pour ces types de biens. Le niveau pour les petites et des moyennes surfaces n’ont pas pour autant diminué. Il s’est même rehaussé de 7 %. Et bien que la tendance soit sujette à une certaine disparité. La situation générale des bureaux franciliens demeure excellente.

Investir en île de France : les solutions et stratégies à retenir

En Ile-de-France, la rareté foncière fait qu’il est difficile d’investir dans de nouveaux projets de construction. La demande semble aussi être nettement supérieure à l’offre sur le marché des bureaux franciliens si bien que les prix peuvent augmenter très rapidement. Des stratégies d’investissement existent malgré tout en fonction des besoins des investisseurs.

La technique Core permet, par exemple, de privilégier les activités à long terme. Les professionnels peuvent opter pour les immeubles bâtis dans les QCA (centre des affaires). Les tarifs sont fixés et les occupants n’auront pas à effectuer de nouveaux travaux. Le rendement sera sécurisé grâce à des propositions de baux plus longs.

En cas de vacance ou d’un local qui nécessite des aménagements, le mieux serait d’appliquer la la voie « value-added ». Cette stratégie consiste à réaliser les rénovations adéquates ou à mettre en place une gestion dynamique du bien afin de le rendre plus attrayant. On améliore la valeur du logement avant de le remettre dans le marché. Ainsi, on peut avoir une meilleure marge et donc un meilleur rendement.

Le secteur de l’immobilier d’entreprise n’est pas toujours facile à accéder pour les particuliers. Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement immobilier) se présentent alors comme des alternatives où il suffit d’acquérir des parts pour s’investir. Les détenteurs de parts n’auront pas à se soucier de la gestion des biens, ni du suivi. Le rendement est nettement sécurisé puisque les logements sont diversifiés aussi bien sur le plan géographique que sur leur nature.